Les volontaires réagissent aux violences électorales au Gabon

Les volontaires réagissent aux violences électorales au Gabon

Une préparation intensive avant les élections a permis à la Croix-Rouge gabonaise de réagir aux violences liées aux récents scrutins, qui auraient fait 15 morts et plus de 100 blessés. Dans le cadre d’un plan d’urgence conçu par la Société nationale, 110 volontaires ont été déployés dans tout le pays pour secourir les blessés. Les fonds d’urgence de la FICR ont permis de soutenir les activités de formation avant les élections et les exercices de simulation pour 2000 volontaires et employés de la protection civile. Dielvic Mbadinga (31 ans), membre de l’équipe d’intervention nationale en cas de catastrophe, était parmi eux. «Même quand nous sommes régulièrement bloqués par des barricades lors de nos interventions, je reste calme et concentré, explique-t-il. Chaque fois que l’on nous arrête (…), nous expliquons notre mission et l’assistance que nous apportons aux communautés.»

Ce message est également disponible en: Anglais, Espagnol, Arabe

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.