Filets vides à Gaza

Filets vides à Gaza

La vie d’un pêcheur est rarement facile, mais les navires de pêche de Gaza sont confrontés à une difficulté particulière : le blocus maritime israélien restreint leur zone de pêche à six miles nautiques de la côte. La pêche est un secteur clé de l’économie de Gaza, mais elle est limitée par des restrictions depuis dix ans. «Gagner sa vie est devenu très difficile, surtout dans ces conditions», explique Fahmi Bakr, un jeune homme de 20 ans qui étudie le droit à l’université Al-Azhar de Gaza. Ce jeune marié pratique la pêche pour payer ses études et faire vivre sa famille. «Je travaille toute la nuit et je risque ma vie, mais les faibles quantités de poisson que nous prenons ne me permettent pas de satisfaire nos besoins essentiels.»

Ce message est également disponible en: Anglais, Espagnol, Arabe

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.