Le Mouvement à nouveau frappé

Le Mouvement à nouveau frappé

Depuis le début de l’année,17 employés ou volontaires du Mouvement ont perdu la vie dans des attaques lancées par des belligérants dans diverses parties du monde. Au début du mois de février, six collaborateurs du CICR ont été tués en Afghanistan dans l’attaque de leur convoi — pourtant clairement marqué — qui acheminait des secours dans la province de Jowzan. À l’heure où nous mettons sous presse, deux autres collaborateurs sont toujours portés disparus. Au cours du même mois de février, deux membres du Croissant-Rouge arabe syrien ont été tués, aux côtés de deux autres personnes venues recevoir des secours dans un centre de distribution à Hamadaniya, dans une attaque qui a fait aussi plusieurs blessés. En janvier, deux agents de santé de la Croix-Rouge mexicaine ont été abattus par des hommes en armes alors qu’ils accomplissaient des tâches humanitaires à Ixtapaluca (Mexique). Toujours en janvier, une frappe aérienne accidentelle sur un camp pour personnes déplacées à Rann (Nigéria) a causé la mort de plus de 70 civils, dont six agents humanitaires de la Croix-Rouge du Nigéria. Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a vivement condamné les attaques, en insistant pour que les parties combattantes prennent toutes les mesures nécessaires afin que les agents humanitaires ne soient jamais pris pour cible.

Ce message est également disponible en: Anglais, Espagnol, Arabe

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.