Survivre tant bien que mal dans le Sud-Kivu

Photo: Julie Schneider/CICR

Survivre tant bien que mal dans le Sud-Kivu

En raison des combats incessants opposant les forces armées de la République démocratique du Congo à des groupes armés, des communautés entières n’ont plus accès à leurs champs et peinent à subvenir à leurs besoins alimentaires. En décembre, le CICR a procédé à des distributions urgentes de vivres à plus de 8500 personnes dans les zones touchées. Parmi elles, plus de 3500 personnes avaient fui vers des villages situés dans les collines, déjà durement touchés par le conflit. L’agriculture est la principale source de revenus de nombreux ménages et le fait de ne pas pouvoir accéder aux champs a entraîné une pénurie alimentaire et une envolée des prix. Pour pallier cette perte de revenus, certaines personnes travaillent dans les carrières à ciel ouvert de la région ou transportent des marchandises sur de longues distances pour le compte de commerçants locaux.

Ce message est également disponible en: Anglais, Espagnol, Arabe

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.