Une ville des Philippines prise dans les combats

Les combats entre forces gouvernementales et un groupe armé dans la ville de Marawi (Philippines) ont provoqué le déplacement d’un grand nombre de personnes qui ont besoin d’assistance. Au cours de la première semaine de combats au mois de mai, le CICR et la Croix-Rouge philippine ont distribué des rations alimentaires, pris des mesures d’approvisionnement en eau et d’assainissement et fourni des articles de ménage et d’hygiène aux personnes déplacées. Au début du mois de juillet, le CICR avait déjà évacué plus de 700 personnes. Le CICR a aussi livré de grandes quantités de secours médicaux aux dispensaires ruraux et aux hôpitaux, submergés par l’afflux de personnes déplacées. «Je suis reconnaissant parce que ma famille est enfin réunie et nous sommes en sécurité, déclare Casamudin Riga, un négociant de 51 ans. Nous espérons pouvoir bientôt rentrer chez nous et reprendre une vie normale.»

Sur le même sujet

Un atterrissage en douceur

Pour des volontaires comme Sami Rahikainen, il est crucial d’établir une relation de confiance avec les migrants qui arrivent dans un nouvel endroit à la recherche d’une toute nouvelle vie. Voici son histoire.

Quand la rivière donne et reprend

À Rangpur (Bangladesh), le risque d’inondation est une menace constante pour les communautés locales qui vivent d’une activité de pêche artisanale. Ici, les habitants s’emploient encore à reconstituer leurs moyens de subsistance après la dévastation causée par la mousson de 2019.

Cette page existe aussi en:

Découvrir d’autres articles

Pour recevoir directement dans votre boîte aux lettres les meilleurs articles

Voulez-vous être tenu informé?

Ceci pourrait vous intéresser...

«Ebola existe, Ebola tue»

Machozi, qui doutait naguère de la réalité de la maladie et qui a survécu à Ebola, a vaincu sa peur et sa méfiance pour devenir un messager porteur d’espoir.

Jetez un coup d’œil