VIDÉO | COVID-19

La parole aux experts : Un ramadan très particulier

Les experts que nous avons consultés évoquent les difficultés suscitées par le Covid-19 pendant le ramadan, mais aussi les occasions de changements salutaires offertes par cette période.

Redaction:
Malcolm Lucard

Production:
Thibault Lauritzen

Pour les musulmans, le mois de ramadan est une période de prières collectives, de repas en commun et de charité. Le ramadan 2020, marqué par l’irruption du Covid-19, a été très particulier. Certaines mosquées ont organisé des prières virtuelles ou ont invité les fidèles à prier en respectant les distances sociales de sécurité. Les repas importants, comme le sahur (repas pris à l’aube avant le début du jeûne) et l’iftar (repas du soir marquant la fin du jeûne) ont été marqués par des précautions spéciales dans le contexte de la pandémie.

Le Croissant-Rouge libyen diffuse des messages de santé pendant le ramadan.

Les experts sanitaires engagés dans la lutte contre le Covid-19 expliquent que la pratique traditionnelle des rassemblements familiaux et des actes de charité, comme la préparation de repas communautaires pour les personnes dans le besoin, n’a pas été sans difficultés. Pourtant, dans ce premier épisode de «La parole aux experts» dans Croix-Rouge, Croissant-Rouge, des personnels de santé de diverses parties du monde musulman expliquent que les valeurs de réflexion et de développement personnel propres au mois de ramadan ont offert des possibilités pour faire passer des messages utiles.

Cette année, les règles d’hygiène et de distanciation sociale jouent un rôle crucial pendant le mois de ramadan.

Recommandé

Asur le même sujet

Avis de tempête

Avec l’arrivée de la saison des ouragans et la hausse des cas de Covid-19, des pays comme le Honduras, déjà ébranlés par les tempêtes de l’année dernière, se voient forcés de gérer des crises multiples et simultanées.

Résilience en Éthiopie

Le conflit, les changements climatiques, la pandémie et d’autes catastrophes mettent à l’épreuve la résilience de millions de personnes en Éthiopie.

Bons baisers du Guyana

Par voie aérienne, terrestre et fluviale : transmettre l’information à chaque communauté est essentiel pour protéger les habitants du Covid-19.

Cette page existe aussi en:

Découvrir d’autres articles

Pour recevoir directement dans votre boîte aux lettres les meilleurs articles

Voulez-vous être tenu informé?

You can unsuscribe anytime. Read the privacy policy of our newsletter service provider

Ceci pourrait vous intéresser...

Si près et pourtant si loin

Clairet Mata vit maintenant dans un nouveau pays, où elle élève son fils seule. Elle explique comment le fait d’apprendre à gérer ses émotions l’aide à faire face à l’éloignement de sa famille.

Jetez un coup d’œil