Journal du COVID-19 : «Nous sommes là, c’est ce qui compte»

VIDÉO | COVID-19

Journal du COVID-19 : «Nous sommes là, c’est ce qui compte»

Des récits de volontaires Croix-Rouge et Croissant-Rouge du monde entier mobilisés pour faire face à l’urgence liée au COVID-19

Avril 2020
By: RCRC magazine
Photographier: Michele Squillantini / Italian Red Cross

Juan Poyón

Le Covid-19 touche potentiellement chacun de nous; toutefois, la maladie est particulièrement angoissante pour les personnes en déplacement, qui n’ont guère de possibilités de bénéficier de soins de santé ou de services d’hygiène satisfaisants. Juan Poyón, volontaire pour la Croix-Rouge du Guatemala, vient en aide aux migrants de retour du Mexique et des États-Unis. Pour lui, la bienveillance à l’égard des personnes les plus exposées est essentielle pour assurer la sécurité de chacun et protéger l’ensemble de la population du Covid-19. «Nous tenons compte de leur vulnérabilité particulière face à la maladie. Nous distribuons des assortiments d’articles d’hygiène et nous diffusons des messages de prévention, comme l’importance du lavage des mains et de l’hygiène personnelle pour prévenir la propagation du virus.»

Ana Toyas

Ana Toyas est enseignante et volontaire pour la Croix-Rouge espagnole à Logoroño (Espagne). Depuis le début de la pandémie, elle apporte son aide de diverses manières, en particulier en livrant de la nourriture et des produits essentiels à des familles plongées dans la précarité par les mesures de confinement dues au COVID-19. Bien que les volontaires se rendent au domicile d’une dizaine de familles par jour, ils n’ont pas de contacts directs avec les habitants de ces logements, par mesure de prévention. «Nous ne savons pas qui habite ici, ni quelle est leur situation. Ce que nous savons, c’est que les gens derrière ces portes sont très reconnaissants.»

Stacy Agatha Pekke

Il est essentiel, pendant cette pandémie du COVID-19, de répondre aussi aux besoins de santé mentale. Le nombre de personnes angoissées, stressées ou inquiètes pour la santé de leurs proches ne cesse d’augmenter. Stacy travaille au Centre des opérations d’urgence de la Croix-Rouge du Kenya, où, avec de nombreux autres volontaires, elle répond aux appels de personnes qui éprouvent des difficultés psychologiques, même si elles souhaitent simplement pouvoir évoquer leurs problèmes avec quelqu’un.

Chiara Gorni

Dans la ville de Modène, au nord de l’Italie, Chiara Gorni, volontaire de la Croix-Rouge italienne, est en première ligne dans la lutte contre le COVID-19. Pourtant, vous ne la verrez ni dans une ambulance, ni dans un hôpital.

Comme la plupart des habitants du nord du pays, Chiara est confinée à son domicile et c’est de chez elle qu’elle travaille, non loin de l’épicentre de la crise du COVID-19 en Italie.

Chiara est une secouriste et formatrice hevronnée; c’est aussi l’une des 30 volontaires qui travaillent en ligne pour la Croix-Rouge italienne. Entre autres tâches, ils utilisent les données remontant du terrain pour produire des rapports à l’intention des décideurs, ils produisent des cartes, tenues à jour en temps réel, permettant de suivre l’évolution constante des besoins et ils traduisent des messages sanitaires urgents.

Martina Bertoli

Volontaire de la Croix-Rouge italienne au service de la population de Paderno Dugnano, en Lombardie, l’une des régions d’Italie les plus durement touchées. Martina travaille comme ambulancière depuis le début de l’urgence du COVID-19. Elle nous emmène à bord d’une ambulance de la Croix-Rouge italienne pour son service de nuit. Vous venez avec nous ?

Journal du COVID-19

Alors que les grandes villes se figent et que, dans le monde entier, la population est confinée pour tenter de freiner la pandémie du COVID-19, certains trouvent, malgré tout, des moyens d’aider leur semblable. Des habitants apportent de la nourriture ou des médicaments à des personnes âgées du voisinage. Des équipes d’ambulanciers volontaires risquent leur vie dans un travail épuisant, émotionnellement et physiquement. D’autres, confinés chez eux, travaillent en ligne pour fournir des services d’appui vitaux. Partout dans le monde, ces personnes font ce qui est en leur pouvoir pour offrir des services essentiels et faire acte de solidarité en un temps d’isolement forcé. Quelle que soit leur contribution, ce qui compte pour ces volontaires, comme le dit l’un d’entre eux, c’est de répondre présent. Durant le mois d’avril, nous diffuserons de nouveaux récits de volontaires du monde entier. Restez à l’écoute !

Recommandé


Ce message est également disponible en: English Español العربية

Back to Home