Le CICR a distribué à la fin du mois de septembre, avec l’appui de la Croix-Rouge libanaise, 90 tonnes de vivres à quelque 10 000 réfugiés syriens dans le nord du Liban. «C’est la première fois que nous procédons à une distribution si importante de vivres au Liban depuis le début de la crise syrienne. C’est le signe que les besoins augmentent considérablement», a déclaré Jeroen Carrin, coordonnateur de la distribution alimentaire au CICR. Des vivres ont également été remis à des familles libanaises qui hébergent des réfugiés.

Sur le même sujet

Un atterrissage en douceur

Pour des volontaires comme Sami Rahikainen, il est crucial d’établir une relation de confiance avec les migrants qui arrivent dans un nouvel endroit à la recherche d’une toute nouvelle vie. Voici son histoire.

De la ferme au marché local

Après la pandémie de Covid-19, Rupali était bien en peine de trouver des sources de revenu pour faire vivre sa famille. Un modeste don en espèces lui a permis de créer une entreprise familiale florissante.

Cette page existe aussi en:

Découvrir d’autres articles

Pour recevoir directement dans votre boîte aux lettres les meilleurs articles

Voulez-vous être tenu informé?

Ceci pourrait vous intéresser...

La confiance en action

Le dévouement des volontaires au quotidien est l’un des facteurs essentiels qui ont permis à la Croix-Rouge vénézuélienne d’aider des personnes de tout bord.

Jetez un coup d’œil